Quartiers du Pixel | Brest


Une contribution de Bara Garmia

Présentation

Suite à un mouvement collectif, c’est en 1989 que l’A.G.A.P.E (Association de Gestion et d’Animation des Équipements du Pile Sainte Elisabeth) a été créé. Ce projet en question concernait deux quartiers frontaliers de la ville de Roubaix que sont le quartier du Pile et le quartier Sainte-Elisabeth. Le centre social est un outil de développement social local qui s’appuie sur les potentialités de chacun afin de créer en son sein un lieu d’Éducation Populaire. Ses principes sont :

  • Encourager la mixité sociale, culturelle et générationnelle.

  • Soutenir l’insertion sociale et économique de chacun.

  • Accompagner à être des acteurs solidaires dans les rapports sociaux (liens familiaux, relations de voisinage, convivialité, engagements citoyens).

  • Rendre possible le dialogue à partir de l’accueil et de l’écoute.

  • Se prémunir des préjugés moraux et culturels.

  • Reconnaître de manière laïque la pluralité des croyances. (Éviter le repli identitaire)

  • Établir des espaces de discussion et de participation à la prise de décision.

  • S’engager dans des actions collectives.

  • Encourager l’engagement civique et citoyen à travers la démocratie locale.

Description du projet

Le Projet Quartiers du Pixel réunit trois centres sociaux (Alma, Echo et Pile Sainte-Élisabeth) autour de grandes questions sociétales telles que la fracture numérique et l'insertion des habitants de leurs territoires dans les filières du numérique.

Dans ce cadre, un chargé de mission numérique a été recruté début novembre 2017, afin de réaliser un diagnostic et proposer un plan d’actions. Ce dernier vise à :

  • Solidifier les compétences des salariés en matière de numérique

  • Accompagner les salariés dans la mise en place de leurs projets numériques

  • Mettre en place et pérenniser les outils et infrastructures numériques des centres

  • Favoriser la transversalité par la mise en place d’outils numériques

  • Améliorer les démarches de communication des centres

  • Apporter des compétences numériques aux habitants pour les aider au quotidien

  • Apporter des compétences numériques nécessaires à leurs études aux scolarisés

  • Développer et identifier des vocations numériques chez les publics jeunes

  • Faciliter l’accessibilité des publics vers :

  • les métiers du numérique

  • les métiers nécessitants des compétences numériques

Le projet vise à mutualiser au maximum les savoirs et matériels des trois centres sociaux participant tout en tenant compte des particularités de chaque quartier. Ainsi, des actions transversales sont mises en place, favorisant les rencontres entre les salariés et les habitants des différents territoires.

Un diagnostic interne et externe a été réalisé de novembre à décembre 2017. Des entretiens avec les coordinateurs, les animateurs et les référents RSA ont été organisés ; en complément d’une observation des infrastructures et pratiques professionnels ; afin de récolter les problématiques inhérentes au quotidien des travailleurs sociaux. Le chargé de mission a également rencontré le public, notamment lors des ateliers numériques, afin de jauger les difficultés des habitants et de proposer un plan d’action adapté à leurs objectifs. Ce diagnostic révèle une forte fracture numérique au sein des quartiers. La difficulté d’accès au matériel informatique et le manque de culture numérique rend difficile de nombreux aspects du quotidiens : recherche d'emploi, démarches administratives, pratique de la citoyenneté, scolarité, accès à l’information, etc. De plus, par méconnaissance des métiers du numérique, les habitants se ferment des portes. Il est donc important de leur montrer que ces métiers sont à leur portée en les initiant à la programmation, au design graphique ou encore à l’audiovisuel.

A la suite du diagnostic, un comité de pilotage regroupant des administrateurs des trois centres sociaux a été mis en place et un plan d’actions a été proposé. Il a été décidé de mettre l’accent sur trois grands axes.

  1. Solidarité : accompagner les personnes les plus éloignées du numérique dans leur quotidien

  2. Insertion : lever les freins à l'emploi et créer des vocations dans les filières numériques

  3. Partage des savoirs : transmettre les savoirs liés au numérique et développer les compétences des habitants

Le plan d’actions se décompose en six chantiers :

  • Découverte du numérique pour les plus jeunes

  • Numérique au quotidien

  • Insertion professionnelle

  • Scolarité numérique

  • Numérique en interne

  • Communication

Mise en œuvre du projet

Depuis 2016, l’écrivaine publique, Garmia Bara, anime des ateliers “ accès aux droits ” afin d’aider les habitants dans leurs démarches en ligne et ainsi favoriser leur autonomie vis-à-vis de l’outil numérique.

En parallèle, des ateliers numériques vont être mis en place. Ceux-ci suivront une logique programmatique, permettant ainsi aux apprenants d’acquérir de véritables compétences. Les apprenants seront scindés en deux groupes : les bases du numérique, pour découvrir la bureautique et l’environnement Windows ; et le numérique avancé pour découvrir des techniques avancées liées au numérique (impression, médias sociaux, données personnels, …). Des outils pédagogiques ont été développés afin de faciliter l’apprentissage.

DATE DE MISE A JOUR : 29/06/2018

0 Commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

Post new comment

1 + 4 =

Comments