Boîte à outils

-A A +A
Espaces citoyens numériques
Article ou texte

publicCharte du label « ECN – Ville de Roubaix »

Version imprimable

L’initiative du mouvement associatif roubaisien

Dans le cadre du développement social des quartiers, plusieurs comités de quartiers et des associations d’actions de solidarité de Roubaix se sont inscrits dans une dynamique de réseau, notamment autour du service des écrivains publics. Ces structures sont aussi les acteurs associatifs moteurs de processus participatifs inhérents à la vie démocratique et aux évolutions urbaines de Roubaix. Dans ce contexte, ils ont pris l’initiative de lancer, avec une unité d’objectif, des espaces à vocation citoyenne : les Espaces Citoyens Numériques – ECN.

Les espaces citoyens numériques promeuvent la e-démocratie pour être les lieux de proximité dédiés à l’accompagnement et à l’accès aux nouveaux usages des TIC. Ainsi, la plateforme Internet des échanges démocratiques roubaisiens intitulée « La FABRIQUE », ouverte depuis le 31 mars 2011 à l’ensemble des membres des instances participatives de la Ville de Roubaix trouve-t-elle ses relais d’accès dans chacun d’entre eux.

C’est pourquoi, afin de garantir l’accès aux usages et aux technologies, de lutter contre la fracture numérique et de favoriser les mobilités interquartiers et la mixité sociale, la Ville de Roubaix souhaite accompagner l’initiative du mouvement associatif roubaisien et la dynamique de développement territoriale qui l’entoure en proposant une labellisation du service autour du nom « ECN - Ville de Roubaix ».

Les usages comme pierre angulaire du projet de ville « Roubaix Numérique »

La présente charte se situe dans la continuité des principes définis dans la délibération cadre énonçant la stratégie de la Municipalité pour développer le programme « Roubaix Numérique » et adoptée par le Conseil municipal le 25 juin 2009. Il s’agit d’un projet décliné en plusieurs axes de travail et thématiques prioritaires :

  • le développement des téléservices – e-administration ;
  • le numérique au service du développement durable ;
  • l’expérimentation de la e-démocratie ;
  • l’accompagnement à l’accès et aux nouveaux usages des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC).

Dans ce cadre, avec les acteurs du mouvement associatif roubaisien, la Ville de Roubaix propose, au travers d’un partenariat renouvelé, de mettre en place un réseau physique pour créer les conditions d’un accès généralisé à l’Internet et celles d’une démultiplication des usages citoyens par des espaces présentant les caractéristiques suivantes :

  • d'abord citoyen, ils sont une ressource concrète pour la prévention de toute fracture démocratique et citoyenne portant notamment sur les questions d’abstention et de déficit participatif
  • ils sont aussi numériques car dotés des moyens informatiques et des supports nécessaires à l'expression démocratique des acteurs roubaisiens, dans un monde interactif
  • ils permettent de répondre aux besoins des habitants par rapport à des problématiques quotidiennes ou des question de médiation numérique suivant une dynamique humaine d’appropriation
  • ils sont un lieu d’apprentissage de la citoyenneté au travers de la culture numérique et un cadre d’échange prompt à animer les projets interactifs et collaboratifs de proximité.

Des lieux d’éducation populaire pour les habitants

Les raisons qui maintiennent les personnes éloignées des réseaux d’informations sont multiples et apparaissent en surimpression des inégalités sociales. Se revendiquant comme un moyen de lutte contre celles-ci, les ECN s’adressent particulièrement aux personnes les plus éloignées des technologies numériques tout en restant ouverts à chacun au travers des actions de proximité portées par les structures d’accueil. En tant que tels, ils intéressent l’ensemble des publics citoyens de la Ville de Roubaix en se fondant sur le principe d’adhésion à une charte de l’usager.

Dans ce lieu de rencontre, chacun trouvera les ressources médiatiques ou numériques et l’accompagnement dont il a besoin pour répondre à ses problématiques citoyennes ; qu’il soit investi dans les instances participatives ou en recherche d’emploi, dans un cursus scolaire ou senior en recherche de médiation numérique, issu du mouvement associatif ou simple usager des services publiques.

Les espaces citoyens numériques sont naturellement des organisations sans but lucratif qui concourent à une mission d’intérêt public en dehors des enjeux de marchés. Ces espaces labellisés offrent, dans un lieu exclusivement dédié, un accès à l’Internet gratuit et sécurisé au moyen d’ordinateurs de réemploi propulsés de préférence par un système d’exploitation libre.

Les espaces labellisés sont des lieux dont l’animation recouvre pleinement les notions d’éducation populaire et citoyenne dans un cadre d’appropriation des technologies et des services développés autour de l’Internet avec un accent sur le développement des bonnes pratiques et la juste posture de vigilance à adopter, en relation avec la maîtrise des enjeux de sécurité informatique.

Dans ce cadre, l’action de chaque espace va au-delà de la simple mise à disposition d’une connexion Internet pour orienter son action et la conduite de ses projets numériques au regard des objectifs suivants :

  • l’inclusion des publics éloignés
  • l’information des habitants sur l’action citoyenne par la mise à disposition d’un fonds documentaire diversifié
  • l’appropriation des outils dédiés à l’expression démocratique et citoyenne des habitants au moyen d’animations spécifiques
  • la médiation à l’administration électronique
  • la recherche d’emploi
  • l’aide à la création et à l’expression numérique personnelle ou collective

Autour du label : des partenaires et des valeurs partagées

Pour fédérer les initiatives issues des partenaires du réseau des espaces citoyens numériques, celui-ci se dote d’un Comité d’Animation et de Suivi des Engagements Réciproques (CASER) garant d’un partage des responsabilités et prérogatives de tous.

Collectivement institué dans son mode de gestion, le CASER est naturellement co-animé par la Ville de Roubaix dans un cadre contractuel défini où chaque acteur se retrouve également détenteur d’un savoir local dont la prise en compte est nécessaire à l’émergence de solutions co-construites. L’évaluation de l’activité du réseau et de chaque structure se fait sous son égide, en établissant des statistiques en termes de fréquentation et d’utilisation.

Le label « ECN - Ville de Roubaix » est déposé par la Ville de Roubaix qui reste seule compétente quant à son attribution et son usage.

Peuvent adhérer à la présente charte les organismes publics ou associatifs 1 sis sur la commune de Roubaix et assurant une mission d’intérêt public relativement à la généralisation de l’accès public à l’Internet. Le label est obtenu pour une durée minimum d'un an. A la fin de cette période, le partenariat peut être renouvelé par tacite reconduction.

Les espaces en fonctionnement, comme ceux dont l’ouverture serait prévue dans un délai de trois mois à la date de demande du label, sont invités à demander leur labellisation auprès de la Ville de Roubaix qui préside au mode de gestion du réseau.

La demande d’obtention du label suit une procédure simple qui nécessite l’identification de l’espace ainsi que l’acceptation de la présente charte. Pour ce faire, le responsable de l’organisme gestionnaire de l’espace devra avoir imprimé, rempli, signé puis adressé la présente charte à la Ville de Roubaix. La labellisation fait ensuite l'objet d'une convention spécifique, établie entre la Ville de Roubaix et le partenaire labellisé. Chaque convention reste à la discrétion des parties engagées.


1: Associations relevant de la loi du 1° juillet 1901 et du décret du 16 août 1901.